www.methode-anti-stress.com

 Stop stress · Boutique · Plan du site · Prévisions météo · Stop Tabac

Toutes les methodes gratuites anti-stress
 

 Spasmophilie tétanie

 Maladie qui rend nerveux

 Magnésium

 Hyperthyroïdie

 Hypoglycémie

 hypoglycémie sang

 Les voies digestives

 Ulcère d’estomac

 Colite spasmodique

 Eréthisme cardiaque

 Peau et les cheveux

 Peau

 Acné

 Acné et nourriture

 Acné nervosité

 Pellicules sur cuir chevelu

 Perte de cheveu

 Perte aigues

 Perte chroniques

 Magnésium

 Psoriasis

 Psoriasis traitements

 Lichen plan

 Vitiligo

 Sommeil  -   Durée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 

 

 

La chute des cheveux chroniques

 

Les chutes de cheveux chroniques

Elles sont héréditaires parfois, hormonales toujours, nerveuses de plus en plus souvent.

1/ Héréditaires ? Il existe un chromosome de la chute des cheveux qui se transmet de parents à enfants sans préférence de sexe. Cette transmission n’est pas obligatoire ; ainsi on peut avoir un père chauve et une chevelure abondante ; par contre, si, avec cette hérédité, on perd ses cheveux d’une façon pathologique, on a de grandes chances de devenir chauve aussi.
 

 

2/ Hormonales ? Les œstrogènes empêchent la chute des cheveux, et les hormones mâles les font tomber.

Ce n’est pas la quantité d’hormones mâles qui est responsable de cette chute de cheveux mais, plutôt, une réceptivité particulière du cheveu à ces hormones ; ce qui explique que la sécrétion normale d’hormones mâles de la femme puisse cependant provoquer la chute de ses cheveux.

Dans le même ordre d’idées, la sécrétion sébacée, elle-même sous la dépendance des hormones mâles, joue un rôle aggravant : le sébum peut être très toxique pour le cheveu en noyant pratiquement le follicule pilo-sébacé dans lequel la glande se déverse avec un sébum de mauvaise qualité qui empêchera la croissance normale du cheveu.

3/ Nerveuses ? De plus en plus fréquentes à l’heure actuelle. La vasoconstriction des vaisseaux qui irriguent les cheveux n’a plus lieu durant une période seulement, comme dans le cas de la chute de cheveux aiguë, mais en permanence, en cas d’état nerveux constant, ou d’une façon répétée, à chaque fois que l’on s’énerve.

Imaginez vos pauvres cheveux qui souffrent dès que vous vous énervez, vos nerfs empêchant leur nutrition, imaginez leur mort affreuse par inanition.

Ce stress au niveau des cheveux est surtout très sensible chez les femmes, qui se plaignent de plus en plus de perdre leurs cheveux depuis qu’elles accèdent aux mêmes responsabilités, et aussi aux mêmes soucis, que les hommes.

 

Le stress au niveau du cheveu se retrouve évidemment chez les gens qui ont peur de devenir chauves. Leur angoisse grandit au fur et à mesure qu’ils contemplent, jour après jour, la chute de leurs cheveux même s’il s’agit de la chute quotidienne des cheveux morts de leur mort naturelle. Cet état obsessionnel entretient la mauvaise nutrition des cheveux et arrive même à aggraver considérablement leur chute.
Une querelle dans la rue, un problème avec un supérieur, la feuille d’impôts, les embouteillages, les problèmes conjugaux et sexuels. Autant de stress qui détruisent petit à petit vos cheveux, inexorablement, lentement mais sûrement. Vous pouvez le constater : l’état nerveux est très toxique pour le cheveu.

 

 

 

 

 

 

www.methode-anti-stress.com

Toutes les methodes gratuites anti-stress
 

 Accueil Site

 

 Boutique

 La Fatigue

 Le Yoga

 Dentiste

 Cheveux

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles

 Le sommeil


 

Musicothérapie

 Produit du moment

Comment Vaincre l'Anxiété

 

 
 
 Partenaires

 Le divorce

 Conseils-juridiques