www.methode-anti-stress.com

 

 Accueil · Boutique · Plan du site · Prévisions météo · Stop Tabac · Stop Migraine

Menu - www.methode-anti-stress.com
 

 Horloge intérieure

 Manger sain

 Magnésium et chocolat

 Fruits et légumes

 Le café et la caféine

 Le désordre alimentaires

 Le petit déjeuner

 La nuit

 Médicament

 Le sport

 Les plantes

 

 

 Le stress

 Overdose

 Niveau de stress

 La relaxation

 La musique et le rire

 Homéopathie et sophrologie

 L'acupuncture

 Le stretching

 L'aromathérapie

 Le sommeil

 Café, tabac, alcool

 La sympathicothérapie

 Le Provitazen

 La communication

 La literie

 Stress au travail

 Huile essentielle

 Le stress au travail

 Ballote en Arkogélules

 La mélisse, le massage

 Le magnésium

 Le yoga

 Le millepertuis

 La lumière

 Les billes Qi-Gong

 La passiflore

 Le massage

 Psychologique

 

 

 Retrouver confiance en soi

 Déprime de la rentrée

 Les massages

 Techniques de relaxation

 Exercices qui font du bien

 La thalassothérapie

 Le thermalisme

 Les plantes

 Huiles essentielles

 Les oligo éléments

 Les vitamines de la forme

 Surdosages

 

 

 
 
 
 

 

 

1 - Retrouver confiance en soi

 

Arrêtez l'auto-flagellation : Quand quelqu'un d'extérieur vous traite d'incapable, vous ne vous laissez pas faire. Quand c'est vous-même qui vous insultez, vous croyez ce que vous dites. Alors, jouez à faire dire ces insultes par votre nounours et défendez-vous. Vous verrez, vous ne pourrez plus être d'accord avec vos jugements destructeurs sur vous-même.

Agissez au lieu de ruminer : Les femmes dépriment deux fois plus souvent que les hommes, parce que ceux-ci réagissent différemment face aux problèmes. Ils se mettent en colère, se saoulent ou deviennent violents. Ils libèrent ainsi leurs tensions. Les femmes, elles, ont tendance à se refermer sur elles-mêmes. Par exemple, si rien ne va plus avec votre conjoint, vous vous sentirez beaucoup mieux en cassant quelques assiettes qu'en vous enfermant dans la chambre pour analyser ce qui s'est passé.

Écoutez des musiques qui vous donnent la pêche : Certains morceaux vous donnent irrésistiblement envie de danser ou de chanter. Pour une raison qui vous est personnelle, cette musique vous connecte avec des sentiments joyeux ou positifs. Préparez une cassette. Vous l'écouterez quand vous aurez besoin d'un coup de pouce. Vous pouvez aussi écouter Mozart : sa musique a un effet régénérateur sur les cellules du cerveau. Même son Requiem aura la vertu de réveiller en vous une énergie créative.

Chantez : C'est le seul point commun que l'on a trouvé chez les centenaires. Ils aiment tous fredonner chaque fois que possible. En chantant, ils ont éliminé une partie de leur tension nerveuse tout au long de leur vie. Chanter vaut mieux que crier pour les oreilles de votre entourage, et rien de tel pour la longévité.

Déjouez l'anxiété : Être anxieux c'est avoir peur de ce qui n'est pas encore arrivé. Vous laissez « la peur d'avoir peur » vous envahir. Pour l'éviter, imaginez que l'événement redouté a déjà eu lieu. Situez-vous mentalement un an après et regardez-le comme faisant partie de votre passé. Vous verrez, l'angoisse tombera aussitôt.
 

 

Ne vivez pas votre vie en position d'attente : Rien de pire que penser aux pépins qui vous arriveront peut-être demain. Concentrez-vous sur le moment présent. Faites des activités qui stimulent vos sens : marchez en prenant conscience du contact de vos pieds sur le sol. Respirez le parfum d'une fleur. Regardez votre bébé dans les yeux. Ainsi, vous resterez centré « Ici et Maintenant » et vous éviterez de vous projeter sur des situations qui n'apparaîtront peut-être jamais et vous alourdissent inutilement.

Respirez : Prenez conscience de votre respiration. Le meilleur moyen, c'est de pratiquer la respiration essentielle pendant quelques minutes. Inspirez en gonflant le ventre et en vous disant : « J'inspire, je sais que je suis en vie t > Puis expirez en rentrant le ventre et dites : « Je souris à la vie », Vous serez conscient du moment présent et vous oxygénerez totalement votre cerveau.

Faites une pause à 17 heures : C'est un des moments de la journée où le cerveau a le plus besoin de se régénérer. Pour cela, détendez-vous pendant 15 à 20 minutes. Prenez un verre d'eau, un fruit ou une légère collation. Si vous êtes au bureau, levez-vous et regardez par la fenêtre ou passez un coup de fil personnel agréable. Vous finirez la journée beaucoup plus en forme.

Mettez moins de « au cas où » dans votre vie : Si vous ne vous endormez pas sans un mouchoir sous votre oreiller, si vous ne sortez pas avec bébé sans avoir pris cinq couches, si vous ne commencer pas la semaine sans a pli le frigo. Vous êtes peut-être de ceux qui passent leur temps à se demander s'ils seront à la hauteur. Et c'est lourd à porter. Renoncez à être parfait et apprenez à faire plus confiance à votre talent d'improvisation.

Pensez à rire : Le rire déclenche l'endorphine, l'hormone du bien-être. Cela n'a pas besoin d'être un rire qui vienne du fond de l'âme. Même si vous êtes d'humeur maussade, vous pouvez arriver à rire en vous forçant un peu.

Retrouver confiance en soi : Squeezez les pensées négatives. Le cerveau ne peut vivre qu'une seule émotion à la fois. Vous ne pouvez être triste et gai en même temps. Si une pensée triste s'installe, remplacez-la par une pensée légère. Pour cela, ayez avec vous un carnet où vous aurez noté vos succès. Rien de tel que se souvenir de ses réussites pour se remonter le moral au moment où l'on doute de sa valeur.

Enrichissez votre quotidien : Concentrez-vous sur les petits bonheurs de l'existence afin d'avoir plus de ce que vous aimez, et moins de ce que vous n'aimez pas. Recherchez les gens et les activités qui contribuent à la qualité et à l'excellence de votre vie de tous les jours. Par exemple, certaines personnes vous laissent vidé. D'autres vous regonflent. Faites le nettoyage dans vos relations. Coupez les ponts avec les vampires d'énergie et entourez-vous de gens positifs sur qui vous pouvez compter.

Face à l'échec, ayez un discours d'optimiste : C'est très simple. Quand une pessimiste vit un échec, elle a tendance à considérer que la poisse va durer, qu'elle va affecter tous les domaines de son existence et que, en plus, c'est sa faute. Pour illustrer, imaginons que votre ami vous quitte. Soit vous concluez que ce sera comme cela chaque fois qu'un homme vous plaira, que votre vie entière est définitivement gâchée parce que vous manquez de séduction. Soit vous pensez qu'«un de perdu, dix de retrouvés», que ce n'est pas cela qui va vous gâcher votre journée et que de toute façon, c'est un idiot insensible à votre charme. Choisissez.

Apprenez à vous débarrasser des choses en jetant ou en donnant : Le carnet d'adresses offert par votre mère est beaucoup trop grand et encombrant. Que se passera-t-il si vous ne vous en servez pas ? En vous en débarrassant, ce n'est pas votre mère que vous jetterez. Et si elle vous demande où il est passé, vous pourrez dire que vous vous en servez à la campagne ou au bureau. En fait, cet exemple peut s'appliquer autant à vos tiroirs qu'à votre vie. Faites le vide. L'élimination de ces boulets vous rendra plus léger.

Terminez ce que vous avez commencé : Toute action commencée et non terminée (lettres auxquelles on n'a pas répondu, livres et vêtements prêtés et non rendus, tricot ou couture auxquels il ne manque pas grand-chose pour être achevés...) capte votre énergie, même à votre insu. En terminant ce que vous avez commencé, vous récupérerez cette énergie. Vous pouvez aussi décider de ne pas faire quelque chose. Par exemple, vous ne terminerez jamais de coudre ce déguisement de Zorro pour Léo. Pour vous en débarrasser définitivement, annoncez clairement que vous ne le ferez pas, et jetez-le ou passez le relais à quelqu'un d'autre.

 

Affrontez vos soucis comme un défi : Quand Indiana Jones rencontre mille difficultés, vous trouvez cela excitant. Alors, vous aussi, ayez une attitude sportive avec les difficultés. Prenez les choses à la légère. Essayez de voir ce que toute situation vous apporte, plutôt que ce qu'elle vous ôte. Chercher la solution, c'est se transformer en « chercheur de qualités», plutôt qu'en «chercheur de défauts».

Célébrez vos réussites : Soyez fier de vos réalisations et acceptez les compliments que l'on vous fait. Récompensez-vous pour vos efforts et vos succès. Rien de tel pour cela que de s'offrir un plaisir.

Ne gaspillez pas votre énergie : Beaucoup de choses vous préoccupent sur lesquelles vous n'avez aucune influence. Au lieu de vous acharner à essayer, les changer, concentrez-vous sur ce qui dépend de vous et que vous pouvez contrôler. De cette façon, votre sentiment de puissance augmentera. Vous vous sentirez plus léger et, progressivement, vous gagnerez du pouvoir dans beaucoup de domaines.

Donnez de l'air à votre vie : C'est les vacances. Profitez-en à fond. Et quand vous serez rentré, utilisez vos week-ends pour vous aérer les neurones. Déconnectez vous du travail et faites ce qui vous fait vraiment plaisir (vélo, ciné, sorties avec les copains).

 

Lire aussi :

» Vaincre l’anxiété et le stress

 

www.methode-anti-stress.com

Mentions légales

www.methode-anti-stress.com
 

 Accueil Site

 Boutique

 Anti-nervosité

 La Fatigue

 Le Yoga

 Dentiste

 Cheveux

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles

 Le sommeil


 

Musicothérapie

 Partenaires

 Le divorce

 Conseils-juridiques