www.methode-anti-stress.com

 

 Accueil · Boutique · Plan du site · Prévisions météo · Stop Tabac · Stop Migraine

Menu - www.methode-anti-stress.com
 

 Horloge intérieure

 Manger sain

 Magnésium et chocolat

 Fruits et légumes

 Le café et la caféine

 Le désordre alimentaires

 Le petit déjeuner

 La nuit

 Médicament

 Le sport

 Les plantes

 

 

 Le stress

 Overdose

 Niveau de stress

 La relaxation

 La musique et le rire

 Homéopathie et sophrologie

 L'acupuncture

 Le stretching

 L'aromathérapie

 Le sommeil

 Café, tabac, alcool

 La sympathicothérapie

 Le Provitazen

 La communication

 La literie

 Stress au travail

 Huile essentielle

 Le stress au travail

 Ballote en Arkogélules

 La mélisse, le massage

 Le magnésium

 Le yoga

 Le millepertuis

 La lumière

 Les billes Qi-Gong

 La passiflore

 Le massage

 Psychologique

 

 

 Retrouver confiance en soi

 Déprime de la rentrée

 Les massages

 Techniques de relaxation

 Exercices qui font du bien

 La thalassothérapie

 Le thermalisme

 Les plantes

 Huiles essentielles

 Les oligo éléments

 Les vitamines de la forme

 Surdosages

 

 

 
 
 
 

 

 

SPECIAL STRESS : Le désordre alimentaires

 

Fringales ou perte d'appétit

Nous ne devrions jamais manger trop ni pas assez ! Notre corps est pourvu de mécanismes de régulation et d'information nous permettant de savoir, à tout instant, de quoi nous avons besoin pour fonctionner. Voilà pour la théorie. Dans la pratique, c'est moins simple. Nous avons parfois des fringales irraisonnées ou de brusques pertes d'appétit qui doivent tout à nos états d'âme. Chez certains individus, le stress se manifeste par une prise alimentaire excessive, bien au-delà de la satiété. Chez d'autres, l'estomac se ferme, le désir de nourriture est absent alors même que l'organisme réclame. À ce moment-là, les messages du corps sont brouillés par les émotions, les tensions, l'angoisse.

 

L'excès comme le manque de nourriture perturbent notre organisme et l'empêchent de développer, face au stress, ses stratégies d'adaptation habituelles. Pour être moins perturbé par le stress, il faut donc réapprendre à manger raisonnablement.
Veillez à toujours écouter votre appétit. Si vous vous accordez un plaisir supplémentaire alors même que vous n'avez plus faim, ne culpabilisez pas : prenez le temps de le goûter, de le savourer jusqu'à la dernière bouchée. Cela vous évitera d'avoir envie d'en reprendre. Si au contraire vous n'avez pas faim, ne vous forcez pas. Essayez d'avaler tout de même quelques «super-aliments» (gelée royale, miel, levure de bière, germe de blé...) qui assureront à votre organisme un apport minimum, en attendant mieux.

C'est notre cerveau qui a faim, pas notre estomac. Dès que nos cellules sont en passe de manquer d'une quelconque substance indispensable à son fonctionnement, le cerveau déclenche le plan Orsec ; creux à l'estomac, hyper-salivation, fatigue, légers vertiges. Même au repos, pendant le sommeil, notre corps consomme des nutriments qui sont stockés au cours des repas. Notamment le cerveau, qui est un grand consommateur de sucre. Dès que celui-ci vient à lui manquer, il provoque une prise alimentaire. Lorsqu'on est stressé, on a des fringales ou des pertes d'appétit. L'excès et le manque de nourriture perturbent l'organisme dans les moments de stress. Essayez de respecter ce que vous dicte votre appétit.


 

Lire aussi :

» Vaincre l’anxiété et le stress

 

www.methode-anti-stress.com

Mentions légales

www.methode-anti-stress.com
 

 Accueil Site

 Boutique

 Anti-nervosité

 La Fatigue

 Le Yoga

 Dentiste

 Cheveux

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles

 Le sommeil


 

Musicothérapie

 Partenaires

 Le divorce

 Conseils-juridiques