www.methode-anti-stress.com

 

 Accueil · Boutique · Plan du site · Prévisions météo · Stop Tabac · Stop Migraine

Menu - www.methode-anti-stress.com
 

 Horloge intérieure

 Manger sain

 Magnésium et chocolat

 Fruits et légumes

 Le café et la caféine

 Le désordre alimentaires

 Le petit déjeuner

 La nuit

 Médicament

 Le sport

 Les plantes

 

 

 Le stress

 Overdose

 Niveau de stress

 La relaxation

 La musique et le rire

 Homéopathie et sophrologie

 L'acupuncture

 Le stretching

 L'aromathérapie

 Le sommeil

 Café, tabac, alcool

 La sympathicothérapie

 Le Provitazen

 La communication

 La literie

 Stress au travail

 Huile essentielle

 Le stress au travail

 Ballote en Arkogélules

 La mélisse, le massage

 Le magnésium

 Le yoga

 Le millepertuis

 La lumière

 Les billes Qi-Gong

 La passiflore

 Le massage

 Psychologique

 

 

 Retrouver confiance en soi

 Déprime de la rentrée

 Les massages

 Techniques de relaxation

 Exercices qui font du bien

 La thalassothérapie

 Le thermalisme

 Les plantes

 Huiles essentielles

 Les oligo éléments

 Les vitamines de la forme

 Surdosages

 

 

 
 
 
 

 

 

SPECIAL STRESS : Evité à tout prix les médicaments

 

Nous consommons 4 à 5 fois plus de psychotropes que nos voisins européens. Pourtant, ces médicaments prescrits à tour de bras par certains médecins n'ont rien d'une panacée. D'abord, ils sont assortis d'une grande quantité d'effets secondaires, dont certains peuvent s'avérer très handicapants à la longue : somnolence, pertes de mémoire, fatigue, baisse de la libido, nausées... Mais là n'est pas le plus important. Le pire est la dépendance qu'ils provoquent. Car leur effet (diminution de l'anxiété, amélioration du sommeil, baisse de la déprime...) diminue rapidement. Pour continuer à se sentir mieux, on augmente les doses. C'est le cercle vicieux. Les médicaments psychotropes entraînent une véritable pharmacodépendance.

 

En période de crise, pour un temps limité : Ces médicaments sont utiles pendant les périodes de crise, lorsqu'on se sent vraiment dépassé par les événements. Mais ils ne peuvent pas résoudre les problèmes auxquels on se trouve confronté. La souffrance émotionnelle et psychique reste intacte, même si elle est un moment anesthésiée. C'est pourquoi, lorsqu'on arrête les médicaments, elle ressurgit parfois violemment. Ces médicaments, qui sont délivrés sur prescription médicale, doivent être pris pendant une période précise, qui dépend de l'état du patient et du type de médicament : 4 à 6 semaines pour un anxiolytique, 4 à 6 mois pour un antidépresseur. Un temps à mettre à profit pour régler ses problèmes, faire le ménage dans sa vie ou consulter un psychothérapeute.

Si vous prenez régulièrement des médicaments psychotropes depuis plus de 1 an, vous pouvez demander à votre médecin de mettre en place un plan de sevrage progressif.  Certaines médecines douces, comme l'homéopathie ou la phytothérapie, permettent d'accompagner le sevrage et d'en atténuer la difficulté. Les Français sont les plus gros consommateurs au monde de médicaments psychotropes. Somnifères, anxiolytiques, antidépresseurs provoquent une dépendance rapide. Il faut les réserver aux cas d'urgence et limiter leur usage dans le temps.


 

Lire aussi :

» Vaincre l’anxiété et le stress

 

www.methode-anti-stress.com

Mentions légales

www.methode-anti-stress.com
 

 Accueil Site

 Boutique

 Anti-nervosité

 La Fatigue

 Le Yoga

 Dentiste

 Cheveux

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles

 Le sommeil


 

Musicothérapie

 Partenaires

 Le divorce

 Conseils-juridiques